Fonctionnement

1/ La rotation des pales

Sous l'effet du vent, l'hélice, appelée aussi rotor,se met en marche. Ses pales tournent.
Le rotor se situe au bout d'un mât car les vents soufflent plus fort en hauteur. Suivant le type d'éolienne, le mât peut varier entre 10 et 100 m de haut.
Le rotor est généralement composé de 3 pales, mesurant entre 5 et 90 m de diamètre.

2/ La production d'électricité

L'hélice entraîne un axe dans la nacelle, appelé arbre, relié à un alternateur.
L'énergie fournie par la rotation de l'axe va permettre à l'alternateur de produire un courant  électrique alternatif.

3/ L'adaptation de la tension

Un transformateur situé à l'intérieur du mât élève la tension du courant électrique produit par l'alternateur pour qu'il puisse être plus facilement transporté dans les lignes à moyenne tension du réseau.

Pour pouvoir démarrer, une éolienne nécessite une vitesse de vent minimale d'environ 10 à 15 km/h. Pour des questions de sécurité, l'éolienne s'arrête automatiquement de fonctionner lorsque le vent dépasse 90 km/h. La vitesse optimale est de 50 km/h.


4/ Résumer du fonctionnement

Son principe de fonctionnement est donc relativement simple, pour résumer, le vent va faire tourner les pales qui elles-mêmes vont faire tourner le générateur. A son tour le générateur va transformer l’énergie mécanique du vent en énergie électrique. L’électricité est dirigée vers le réseau électrique ou vers des batteries de stockage.

back.png

 

 

 

 

 

Vers "L'énergie éolienne : Qu'est-ce que c'est ?"

suivant-1.png

 

 

 

 

 

Vers "L'énergie éolienne en France et dans le monde"

20 votes. Moyenne 4.55 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site